Catalogue formation

Parce que l'ANISCG considère que se former tout au long de sa carrière professionnelle est non seulement un droit mais une nécessité, notre association propose des formations destinées en priorité aux intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie. Certaines sont également ouvertes aux policiers, gendarmes et travailleurs sociaux.

 

Ce catalogue s'enrichie en fonction de l'évaluation des besoins des ISCG, régulièrement consultés sur ce sujet.

 

La qualité des contenus pédagogiques, la recherche systématique d'une dynamique participative ainsi que le niveau d'expertise des intervenants, sont les éléments constitutifs de notre cahier des charges.

 

 

NOUVEAUX TARIFS DES FORMATIONS 2015

 

 

1 jour

2 jours

3 jours

Tarifs adhérents

100,00 €

200,00 €

300,00 €

Tarifs non adhérents

200,00 €

400,00 €

600,00 €

 

 

 

 

Adhésion

Personne morale

135,00 €

 

 

Personne physique

25,00 €

 

ATTENTION : Les formations Le dispositif d'intervention sociale en commissariat et gendarmerie et Le positionnement professionnel de l'ISCG sont dorénavant gratuites. Voir leur présentation pour plus d'informations

 Pour adhérer, suivre le lien suivant et télécharger le formulaire :

http://www.aniscg.org/public/Medias/bulletin_dadhesion__aniscg_2015.pdf

 

Procédure d'inscription :

  1. Le bulletin d’inscription doit être accompagné d’un accord écrit de l’employeur sous forme de courrier ou de bon de commande le cas échéant.

  2. Ces documents sont à renvoyer par mail à contact@aniscg.org ou par voie postale à ANISCG  519 avenue Pont Trinquat, 34070 Montpellier.

  3. Lorsque le nombre d’inscrit minimum est atteint, vous recevrez une confirmation d’inscription.

  4. En cas d’annulation, aucune facturation ne sera adressée si l’annulation survient à J - 30 ; 50  % seront facturés si l’annulation survient entre J – 29 et J – 15 ; La totalité de la somme sera dûe si l’annulation survient à J – 14.

  5. La facture sera adressée à l’employeur ainsi qu’une attestation de présence. La-dite attestation sera adressée par mail aux stagiaires

     

    Pour vous inscrire, suivre le lien suivant et télécharger le formulaire 

    http://www.aniscg.org/public/Medias/formulaire_dinscription_-_2017.pdf

IMPORTANT : Cette formation est gratuite pour tous les participants

 

DEFINITION :

 

Cette formation a pour objectif de présenter le contexte de création du dispositif mais aussi les fondements, les missions et les caractéristiques générales de cette intervention sociale en commissariat et en gendarmerie.
Elle doit permettre de comprendre dans quel contexte, l'ISCG est censé intervenir. Mais également ce qui nécessite un management spécifique.
Cette formation peut également répondre aux questionnements initiaux que se posent les décideurs et porteurs de projets éventuels afin d'établir si ce dispositif peut répondre aux caractéristiques de leur territoire.

PROGRAMME :

 

  • Présentation du contexte historique de création du dispositif
  • Définition des missions de l'ISCG
  • Description des modalités de fonctionnement de l'ISCG
  • L'intégration au sein des services de police et gendarmerie
  • Management du dispositif et du poste
  • Connaissances générales sur l'activité recensée des ISCG

 

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D'ENCADREMENT : 

 

La formation se déroule sur une journée.

Le nombre maximum de participants est de 12.

La formation est assurée par Mme Evelyne BIEZANEK, vice-présidente de l'ANISCG ayant exercé en tant qu'intervenante sociale en commisssariat. 

La dynamique souhaitée se doit d'étre interactive et offre une grande place au partage d'expériences, questionnements et réflexions.

 

PUBLICS :

 

Cette formation s'adresse à :

- tous les intervenants sociaux en commissariats et en gendarmerie,

- à leur supérieur hiérarchique direct,

- aux chargés de mission ou chefs de projet qui souhaiteraient installer ce dispositif sur leur territoire

- aux policiers et gendarmes qui sont intéressés ou référents d'un poste d'intervenant social en commissariat ou gendarmerie.

 

DATES ET LIEU :

 

1 jeudi 13 octobre 2016 de 9h30 à 16h30, soit 7 heures de formation.

à PARIS. L'adresse vous sera communiquée lors de l'inscription.

Possibilité de formation sur site : nous contacter.

IMPORTANT : Cette formation est gratuite pour tous les participants (voir conditions ci-dessous)

DEFINITION :

 

La fonction d'intervenant social en commissariat ou gendarmerie, par la nature et les sources multiples des informations dont il a connaissance, des partenaires avec lesquels il travaille et par la tension qui marque les situations rencontrées, place chaque professionnel dans une situation de responsabilité importante. Son positionnement professionnel doit alors se construire en prenant la mesure des enjeux liés à sa place singulière, parfois marquée par un isolement, et à la portée de ses actes.
Cette formation a pour objectif, à partir de situations concrètes apportées par les participants, d'éclairer différents aspects dont la maîtrise est essentielle pour "tenir sa place".

 

PROGRAMME :

 

1. Positionnement professionnel : Définitions et auto-évaluation par chaque participant dans trois situations. Objectif : repérer son propre fonctionnement.
2. Responsabilités... au pluriel : morale, civile, pénale, administrative et professionnelle
3. Secret professionnel : Fondements, définitions, fonctionnement, limites et mise en pratique
4. Les principes éthiques, amorces d'une déontologie
  4.1 Cinq questions à se poser
  4.2 Dire qui l'on est, ce que l'on peut et nos limites : à la personne, à l'institution d'exercice et à l'institution employeur

 

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D'ENCADREMENT : 

 

La formation est assurée par Laurent Puech qui est assistant social et a été intervenant social en gendarmerie durant près de sept ans. Il est aussi formateur sur les questions de secret professionnel et partage d'informations. La formation sera interactive, permettant une large expression de chaque participant à partir des situations qu'il rencontre sur son poste.

L'intérêt est de questionner ces situations au regard des difficultés rencontrées par les intervenants sociaux, et de leur proposer gràce aux apports théoriques, une autre manière de penser leurs interventions.
Le formateur restera disponible pour les interpellations des participants consécutives à la formation, à leur retour sur leur terrain de travail.

 

PUBLIC :

 

Cette formation, dispensée par l'ANISCG, s'adresse à tous les intervenants sociaux en commissariats et en gendarmerie, et plus généralement à toute personne qui, de par sa fonction, est intéressée par ce thème.

Elle est GRATUITE sous réserve que l'intervenant social participe aussi aux réunions régionales de l'ANISCG.

 

DATES ET LIEU :

Jeudi 4 et vendredi 5 mai 2017

Deux journées, soit 14 heures de formation.

à PARIS. L'adresse vous sera communiquée lors de l'inscription.

Possibilité de formation sur site : nous contacter.

 

 

DEFINITION :

 

Lorsqu'un intervenant social en commissariat et gendarmerie prend ses fonctions, les premiers pas dans l'institution "Police" ou "Gendarmerie" s'accompagne d'un apprentissage urgent de la procédure pénale et de ses subtilités.

Cette formation propose donc de faciliter cette initiation qui se fait toujours "sur le tas" et est entièrement dépendante de la disponibilité des fonctionnaires de police ou des gendarmes.

Enfin, la réalité de ces postes ayant démontré l'importance des affaires civiles dans l'activité de l'intervenant social en commissariat et gendarmerie, une partie de cette formation sera consacrée aux rudiments du droit de la famille.

 

PROGRAMME :

 

Droit et procédure pénale

1. Définitions

2. Modalités de fonctionnement

3. Les différents acteurs et leurs compétences

Droit civil

1. Le droit de la famille (divorce, droit de garde, pension alimentaire,…)

2. Modalités de saisine

 

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D'ENCADREMENT : 

 

La formation se déroule sur deux jours.


Le nombre maximum de participants est de 12.


La formation est assurée par Mme FIMEYER, Commissaire Divisionnaire de Police honoraire.

Elle a été un acteur décisif au sein du Ministère de l'Intérieur dans le développement du dispositif des ISCG.

 

PUBLICS :

 

Cette formation s'adresse à tous les intervenants sociaux en commissariat et en gendarmerie et travailleurs sociaux d'institutions distinctes.

 

DATES ET LIEU :

 

Jeudi 16 et vendredi 17 février 2017 de 9h30 à 16h30, soit 14 heures de formation.

à PARIS. L'adresse vous sera communiquée lors de l'inscription.

Possibilité de formation sur site : nous contacter.

 

DEFINITION :

 

Le lien d'intimité entre un auteur et une victime peut représenter un frein à la mise en place d'une prise en charge adaptée : retrait du dépôt de plainte, annulation des démarches civiles, retour au domicile…
Cette formation propose de s'intéresser à la notion de dynamique entre un auteur et une victime, afin de mieux cerner les enjeux et difficultés dans la prise en charge des victimes, et de pouvoir améliorer la pertinence de la prise en charge sociale en commissariat et en gendarmerie.

 

PROGRAMME :

 

1. Modèle sociojuridique et politique actuelle
2. Approche systémique de la dynamique auteur/victime et de la violence
3. Approche psycho-criminologique de la dynamique auteur/victime
4. La place de la dynamique auteur/victime dans la pratique sociale en commissariat et en gendarmerie

 

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D'ENCADREMENT :

 

La formation se déroule sur deux journées.
Le nombre maximum de participants est de 10.
La formation est assurée par Mlle GARNIER qui est psychologue clinicienne, spécialisée en criminologie et en victimologie. Actuellement, en poste dans une Unité fonctionnelle d'Addictologie, elle a occupé un poste d'ISCG pendant 5 ans.

Cette formation se veut vivante et de ce fait privilégie la réflexion collective, notamment autour de situations apportées par les participants. L'intérêt est de questionner ces situations au regard des difficultés rencontrées par les intervenants sociaux, et de leur proposer grâce aux apports théoriques, une autre manière de penser leurs interventions.

 

PUBLICS :

 

Cette formation s'adresse à tous les intervenants sociaux en commissariats et en gendarmerie, et plus généralement à toute personne qui, de par sa fonction, est intéressée par ce thème.

 

DATES ET LIEU :

 

Jeudi 19 etVendredi 20 Novembre 2015 de 9h30 à 16h30, soit 12 heures de formation.

à PARIS. L'adresse vous sera communiquée lors de l'inscription.

Possibilité de formation sur site : nous contacter.

 

 

DEFINITION

Faisant suite au premier module d’initiation à la dynamique auteur /victime au sein du couple, nous proposons d’approfondir cette clinique en interrogeant les positionnements et places psychique que chacun prend dans un couple ou une famille.

Nous aborderons, au travers de la théorie psychanalytique, les notions de masochisme, de jouissance qui nous permettrons de travailler la question du lien à l’autre.

 

PUBLIC

Cette formation est ouverte aux personnes déjà sensibilisées à la psychanalyse.

 

PROGRAMME 

  • Partir de situations cliniques amenées par les participants concernant des problématiques victimaires
    1. Déconstruction de la situation
    2. Faire ressortir la dynamique psychique de la victime
    3. Apporter un éclairage psychanalytique sur l’économie psychique de la violence

 

  • Apport théorique sur la relation d’emprise et la problématique du lien
    1. Dans le couple
      1. Le couple comme rencontre des vulnérabilités psychiques
      2. Le rapport au grand Autre et à l’objet a chez Lacan
        1. Objet petit a
        2. La question de la passivité et de la position féminine
        3. Le rapport au grand Autre
      3. Dans la famille
        1. La fonction de l’enfant symptôme
        2. La dette de vie, et le don de soi comme réponse

 

  • La position victimaire : analyse de la répétition.
    1. La victime émissaire chez Girard
    2. Le concept de masochisme chez Freud
      1. Le principe de plaisir/déplaisir
      2. Pulsion de vie/pulsion de mort
    3. Le concept de jouissance chez Lacan

 

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D'ENCADREMENT : 

La formation se déroule sur deux journées.
Le nombre maximum de participants est de 10.
La formation est assurée par Mlle GARNIER qui est psychologue clinicienne, spécialisée en criminologie et en victimologie. Actuellement, en poste dans une Unité fonctionnelle d'Addictologie, elle a occupé un poste d'ISCG pendant 5 ans.

Cette formation se veut vivante et de ce fait privilégie la réflexion collective, notamment autour de situations apportées par les participants. L'intérêt est de questionner ces situations au regard des difficultés rencontrées par les intervenants sociaux, et de leur proposer grâce aux apports théoriques, une autre manière de penser leurs interventions.

 

DATES et LIEU 

Mercredi 4 et jeudi 5 octobre 2017, à Paris (lieux précisé ultérieurement).

Possibilité de formation sur site : nous contacter.

 

 

DEFINITION

 

Tout évènement violent engendre chez la personne qui le subit des troubles tant psychiques que sociaux. Fragilisées par l’impact de l’acte, les victimes se sentent souvent démunies et dépassées par l’importance et la lourdeur des démarches.

La prise en charge d’une victime suppose de s’intéresser à ce que l’évènement est venu bouleverser de sa vie d’avant, d’identifier les sphères touchées et de répondre au plus près de ces besoins.

Ce module propose une initiation aux concepts de la victimologie ainsi qu’une réflexion autour de la prise en charge sociale, juridique mais aussi thérapeutique de la victime.

 

PROGRAMME

 

  1. Prise en charge sociale, administrative et juridique des victimes

1.1 Victimes et victimisations

1.2 La prise en charge sociale des victimes

1.3 La prise en charge juridique des victimes

     2.   Aspects cliniques et prise en charge thérapeutique

2.1 Le traumatisme, définitions et nosographie

2.2 La prise en charge thérapeutique des victimes

 

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D'ENCADREMENT

 

La formation se déroule sur deux journées.
Le nombre maximum de participants est de 12.
La formation est assurée par :

  • Mme BIEZANEK est actuellement retraitée. Après avoir occupé un poste d'ISC pendant près de 20 ans, elle fût la 1ère Chargée de Mission de l'ANISCG. Elle est actuellement Vice-Présidente de l'association.
  • Mme GARNIER qui est psychologue clinicienne, spécialisée en criminologie et en victimologie. Actuellement, en poste dans une Unité fonctionnelle d'Addictologie, elle a occupé un poste d'ISCG pendant 5 ans.

Cette formation se veut vivante et de ce fait privilégie la réflexion collective, notamment autour de situations apportées par les participants. L'intérêt est de questionner ces situations au regard des difficultés rencontrées par les intervenants sociaux, et de leur proposer gràce aux apports théoriques, une autre manière de penser leurs interventions.

 

PUBLICS

 

Cette formation s'adresse en priorité aux ISCG qui occupent leur poste depuis moins de 2 ans et pour lesquels la réalité du quotidien a démontré la nécessité de se former dans le domaine de la victimologie. Elle est également ouverte aux professionnels de l'action sociale et aux policiers et gendarmes. 

 

DATES ET LIEU

 

Jeudi 17 et Vendredi 18 Septembre 2015 de 9h30 à 16h30, soit 14 heures de formation.

à PARIS. L'adresse vous sera communiquée lors de l'inscription.

Possibilité de formation sur site : nous contacter.

DEFINITION

 

Faisant suite au premier module d’initiation à la dynamique auteur /victime au sein di couple, nous proposons d’approfondir cette clinique en interrogeant les positionnements et places psychique que chacun prend dans un couple ou une famille.

Nous aborderons, au travers de la théorie psychanalytique, les notions de masochisme, de jouissance qui nous permettrons de travailler la question du lien à l’autre.

Cette formation est ouverte aux personnes déjà sensibilisées à la psychanalyse.

 

PROGRAMME

 

  • Partir de situations cliniques amenées par les participants concernant des problématiques victimaires
    1. Déconstruction de la situation
    2. Faire ressortir la dynamique psychique de la victime
    3. Apporter un éclairage psychanalytique sur l’économie psychique de la violence

 

  • Apport théorique sur la relation d’emprise et la problématique du lien
    1. Dans le couple
      1. Le couple comme rencontre des vulnérabilités psychiques
      2. Le rapport au grand Autre et à l’objet a chez Lacan
        1. Objet petit a
        2. La question de la passivité et de la position féminine
        3. Le rapport au grand Autre
      3. Dans la famille
        1. La fonction de l’enfant symptôme
        2. La dette de vie, et le don de soi comme réponse

 

  • La position victimaire : analyse de la répétition.
    1. La victime émissaire chez Girard
    2. Le concept de masochisme chez Freud
      1. Le principe de plaisir/déplaisir
      2. Pulsion de vie/pulsion de mort
    3. Le concept de jouissance chez Lacan

 

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D'ENCADREMENT

 

La formation se déroule sur deux journées.
Le nombre maximum de participants est de 12.
La formation est assurée par :

  • Mme GARNIER qui est psychologue clinicienne, spécialisée en criminologie et en victimologie. Actuellement, en poste dans une Unité fonctionnelle d'Addictologie, elle a occupé un poste d'ISCG pendant 5 ans.

Cette formation se veut vivante et de ce fait privilégie la réflexion collective, notamment autour de situations apportées par les participants. L'intérêt est de questionner ces situations au regard des difficultés rencontrées par les intervenants sociaux, et de leur proposer gràce aux apports théoriques, une autre manière de penser leurs interventions.

 

PUBLICS

 

Cette formation s'adresse en priorité aux ISCG qui ont suivi le niveau Initiation ou qui ont suivi des formations du même type. Elle est également ouverte aux professionnels de l'action sociale et aux policiers et gendarmes. 

 

DATES ET LIEU

 

Jeudi 24 et Vendredi 25 Septembre 2015 de 9h30 à 16h30, soit 12 heures de formation.

à PARIS. L'adresse vous sera communiquée lors de l'inscription.

Possibilité de formation sur site : nous contacter.

 

DEFINITION :

 

Les postes d'intervenants sociaux en commissariats ou gendarmeries sont au cœur des dispositifs de prévention et d'intervention dans les situations de violences conjugales.

L'exposition des enfants et les conséquences sur leur développement sont de plus en plus prises en compte. La protection de l'enfance comme des adultes peut constituer une réponse.

Cependant, lorsque la logique de protection se confond avec celle d'aide, le résultat peut s'avérer contre-productif. Ce qui peut se traduire par un sentiment de désarroi et d'impuissance pour le professionnel.

 

Cette formation propose de réfléchir aux conditions de mise en œuvre des logiques des dispositifs de protection afin de ne pas rajouter à la violence du système familial, la violence de notre intervention, aussi bienveillante soit-elle. L'objectif est d'épauler les intervenants dans la construction d'une approche qui développe un contexte favorisant le changement. Changement qui permettrait aux personnes de s'approprier les moyens de leur protection. 

 

PROGRAMME :

 

  1. Cadre législatif et responsabilité des acteurs en matière de protection de l'enfance.
  2. Réflexion éthique sur le risque et sa gestion.
  3. Repérer les différents systèmes d'intervention (familial, judiciaire, intervenants socio-éducatifs ) et leurs interactions pour trouver sa place en tant qu'ISCG.
  4. Repérer les paradoxes qui piègent les actions pour développer le pouvoir d'agir des professionnels.

 

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D'ENCADREMENT :

 

La formation se déroule sur trois journées.

Le nombre maximum de participants est fixé à 14.

La formation est assurée par : Estelle KARCHEN, assistante de service social, intervenante sociale en commissariat depuis 7 années, thérapeute familiale, formée à l'animation d'analyse des pratiques et de supervision.

La formation s'organisera en articulant apports théoriques et analyses de situations concrètes amenées par les participants.

 

PUBLICS :

 

Cette formation s'adresse à tous les intervenants sociaux en commissariats et gendarmeries, ainsi qu'à toute personne qui, de par sa fonction, est intéressée par ce thème.

 

DATES ET LIEU :

 

3 journées consécutives les 11, 12 et 13 octobre 2017 de 9h à 17H, soit 21 heures de formation.

à PARIS. L'adresse vous sera communiquée lors de l'inscription.

Possibilité de formation sur site : nous contacter.

 

 

DEFINITION :

 

Les postes d'intervenants sociaux en commissariats ou gendarmeries sont au cœur des dispositifs de prévention et d'intervention dans les situations de violences conjugales.

L'exposition des enfants et les conséquences sur leur développement sont de plus en plus prises en compte. La protection de l'enfance comme des adultes peut constituer une réponse.

Cependant, lorsque la logique de protection se confond avec celle d'aide, le résultat peut s'avérer contre-productif. Ce qui peut se traduire par un sentiment de désarroi et d'impuissance pour le professionnel.

 

Cette formation, complémentaire du niveau INITIATION qu'il est souhaitable d'avoir effectué avant de suivre le niveau PERFECTIONNEMENT proposé ici, à épauler les intervenants dans la construction et la mise en oeuvre d'une approche qui développe un contexte favorisant le changement. Changement qui permettrait aux personnes de s'approprier les moyens de leur protection. 

 

PROGRAMME :

 

  1. Comprendre les différents systèmes d'intervention (familial, judiciaire, intervenants socio-éducatifs ) et leurs interactions pour trouver sa place en tant qu'ISCG.
  2. Repérer les paradoxes qui piègent les actions pour développer le pouvoir d'agir des professionnels.
  3. S'exercer à une nouvelle technique d'entretien professionnel.

 

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D'ENCADREMENT :

La formation se déroule sur trois journées.

Le nombre maximum de participants est fixé à 14.

La formation est assurée par : Estelle KARCHEN, assistante de service social, intervenante sociale en commissariat puis gendarmerie depuis 10 années, thérapeute familiale, praticienne systémicienne, formée à l'animation d'analyse des pratiques et de supervision.

La formation s'organisera en articulant apports théoriques et analyses de situations concrètes amenées par les participants.

 

PUBLICS :

 

Cette formation s'adresse à tous les intervenants sociaux en commissariats et gendarmeries, ainsi qu'à toute personne qui, de par sa fonction, est intéressée par ce thème. Il est nécessaire d'avoir suivi le module INITIATION de cette formaiton avant d'entamer sa partie PERFECTIONNEMENT. Les professionnels ayant déjà une formation en systémie peuvent toutefois demander à accéder directement au module Perfectionnement.

 

DATES ET LIEU :

 

3 journées consécutives les 6, 7 et 8 novembre 2017 de 9h à 17H, soit 21 heures de formation.

à PARIS. L'adresse vous sera communiquée lors de l'inscription.

Possibilité de formation sur site : nous contacter.

 

 

DEFINITION :

 

Les personnes atteintes de troubles psychiatriques, ou présentant des comportements de dépendance questionnent la pratique professionnelle, dans la mesure où ils échappent aux prises en charge dites classiques, et peuvent ainsi mettre en "déroute" le travailleur social.

Cette formation consistera à présenter la symptomatologie des troubles psychiatriques (psychoses, névroses, perversions) ainsi que celle des addictions. Nous interrogerons ensuite la fonction psychique de ces troubles pour comprendre ce qui accroche le sujet à son symptôme.
Cette approche nous permettra de mieux analyser les difficultés rencontrées sur le terrain, et de dégager des pistes de réflexion pour améliorer - voire adapter - la prise en charge de ces personnes.

 

PROGRAMME :

 

Les troubles psychiatriques : description et symptomatologie
1. Les troubles psychotiques
2. Les troubles névrotiques
3. Prise en charge et impacts sur les pratiques de l'intervenant social en commissariat et gendarmerie (ISCG)

Les troubles et conduites addictives
1. Définition
2. Les produits et leurs effets
3. L'économie psychique de l'addiction
4. Prise en charge et impacts sur les pratiques de l’ISCG

 

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D'ENCADREMENT : 

 

La formation se déroule sur deux journées.
Le nombre maximum de participants est de 10.
La formation est assurée par Mlle GARNIER qui est psychologue clinicienne, spécialisée en criminologie et en victimologie. Actuellement, en poste dans une Unité fonctionnelle d'Addictologie, elle a occupé un poste d'ISCG pendant 5 ans.

Cette formation se veut vivante et de ce fait privilégie la réflexion collective, notamment autour de situations apportées par les participants. L'intérêt est de questionner ces situations au regard des difficultés rencontrées par les intervenants sociaux, et de leur proposer gràce aux apports théoriques, une autre manière de penser leurs interventions.

 

PUBLICS :

 

Cette formation s'adresse à tous les intervenants sociaux en commissariats et en gendarmerie, et plus généralement à toute personne qui, de par sa fonction, est intéressée par ce thème.

 

DATES ET LIEUX :

 

Jeudi 26 et vendredi 27 janvier 2017 de 9h30 à 16h30, soit 14 heures de formation.

à BORDEAUX. L'adresse vous sera communiquée lors de l'inscription.

Possibilité de formation sur site : nous contacter.